Pourquoi le site Kickstarter porte mal son nom.

Cet article est une transcription et une traduction d’un extrait du podcast “The Grand Opening” de la série de podcasts Akimbo produite et distribuée par Seth Godin.

Le site Kickstarter porte mal son nom. Il devrait s’appeler Kickfinisher, et ce en raison de la règle fondamentale que suivent quasiment tous les projets Kickstarter qui atteignent leur objectif.

Cette règle est la suivante : commencez par gagner la confiance de votre audience. Ensuite lancez la campagne.

Une campagne Kickstarter est le point final d’un effort de plusieurs mois, parfois plusieurs années, pour mériter la confiance et l’attention des gens qui choisissent de vous suivre. Elle n’est pas le départ mais l’arrivée en fanfare de votre projet.

Avant de lancer votre campagne Kickstarter, partez à la rencontre des personnes concernées par votre vision, les marginaux, les gens loyaux à la cause, les vrais fans. Gagnez d’abord la confiance de ces personnes et ensuite dites-leur : “je suis prêt à vous aider maintenant, nous lançons un projet sur Kickstarter”.

Si ils ont une audience suffisamment grande de personnes concernées qui choisissent de les suivre avant même que la campagne ne commence, ces projets Kickstarter là atteignent toujours leur objectif.

Parce que lancer une campagne Kickstarter n’a rien d’une loterie, d’une chance de décrocher le gros lot par accident. Comme l’a théorisé Kevin Kelly, mille vrais fans représentent une audience suffisante pour pouvoir vivre de sa créativité sur Internet. Mille personnes qui vous écoutent, qui vous payent pour votre travail, qui feront le déplacement pour échanger avec vous, qui se soucient de ce que vous faites, à qui votre travail manquerait si vous décidiez de l’interrompre. Seulement mille personnes.

Vous n’avez pas besoin de départ en fanfare. Vous n’avez pas besoin d’hurler dans un mégaphone à destination de la Terre entière. Vous n’avez pas besoin de convaincre dès demain des millions de personnes que votre projet est extraordinaire.

A l’inverse, le jeu auquel vous jouez est lent et régulier. Risqué, audacieux, excitant, mais lent et régulier. Parce que le jeu auquel vous jouez n’a pas besoin d’un départ en fanfare, mais d’une arrivée en fanfare.

Découvrez mes autres articles :

Hey vous !

Oui vous :) Vous appréciez cet article ? N'hésitez pas à le partager avec un.e ami.e !