Il n’y a pas de “pilote moyen”

Dans son ouvrage The End of Average, Todd Rose nous raconte une histoire extraordinaire.

Dans les années 50, l’U.S Air Force faisait face à un problème de taille : les pilotes mouraient, les avions s’écrasaient, des accidents qui auraient pu être évités continuaient d’arriver. Le lieutenant Gilbert Daniels, un statisticien diplômé d’Harvard, avait une mission simple à accomplir : examiner la structure des avions de la flotte et déterminer quelle pièce jouait un rôle majeur dans la survenue de ces accidents.

Daniels remarqua que le siège du cockpit des avions impliqués n’avait pas été re-designé depuis plus de trente ans. Il était optimisé pour la morphologie des pilotes du début du siècle. Mais entre-temps, les pilotes avaient grandis et s’étaient élargis.

Il décida que la solution à ce problème était de redéfinir les dimensions moyennes d’un pilote, que s’il pouvait concevoir un siège de meilleure qualité pour le pilote moyen de l’US Air Force, l’ensemble du système s’en trouverait amélioré.

Pour ce faire, il définit dix-sept types de mesures à effectuer sur les pilotes, telle que la distance entre le poignet et l’épaule par exemple. Il se dit que s’il arrivait à déterminer la taille moyennes pour chacune de ces dix-sept mesures et à designer un siège de cockpit qui soit adapté à ces dimensions, il pourrait rendre l’avion bien plus sûr. Un autre triomphe de l’industrialisme.

Mais à la place, il découvrit qu’une fois qu’il avait définit un siège correspondant aux dimensions moyennes des dix-sept mesures clés, quasiment aucun pilote n’arrivait à s’asseoir dedans. Seuls 3 % des pilotes testeurs auraient été capables de s’asseoir sur ce siège correctement.

Alors Daniels dut dépasser l’évidence et eut l’idée de ce qui deviendrait le premier siège réglable, ajustable au pilote.

Et au final, la customisation du siège autour des dimensions des pilotes a effectivement permis d’améliorer significativement les performances de vol et de diminuer les accidents.

L’enseignement de cette histoire est simple : le “pilote moyen” n’existe pas.

Quand nous parlons d’êtres humains, la tentation de la moyenne est toujours une illusion.

Cet article est une transcription et une traduction d’un extrait du podcast “I See You” de la série de podcasts Akimbo produite et distribuée par Seth Godin.

Pour aller plus loin :
Beyond Average by Lory Hough – HBR

When U.S. air force discovered the flaw of averages by Todd Rose – The Star
The Myth of Average by Todd Rose – TedX

Découvrez mes autres articles :

Hey vous !

Oui vous :) Vous appréciez cet article ? N'hésitez pas à le partager avec un.e ami.e !