68 Conseils de Vie non sollicités de la part de Kevin Kelly

En 2009, j’ai eu la chance de découvrir Kevin Kelly via son magnifique TED Talk : les 5000 prochains jours du web.

Dès lors, je n’ai eu de cesse de lire son blog et ses livres, sources inestimables d’apprentissages pour qui veut mieux comprendre les enjeux du futur technologique de notre société.

Il y a quelques semaines de cela, Kevin Kelly a fêté ses 68 ans, et a partagé à cette occasion avec ses lecteurs 68 conseils inattendus, fruits de son vécu et de ses réflexions.

C’est très drôle, plein de sagesse et de tendresse. Je ne pouvais pas ne pas vous les traduire.

Bonne lecture.

Rémi

C’est mon anniversaire. J’ai 68 ans. Je me sens d’humeur à prendre place dans un fauteuil à bascule et à partager mes pensées avec la jeune génération.

En guise de cadeau d’anniversaire pour vous toutes et tous, j’ai donc le plaisir de vous offrir ces 68 conseils concis et non sollicités.

• Trouvez des moyens d’apprendre des personnes avec lesquelles vous n’êtes pas d’accord, ou dont les actions vous offensent. Voyez si vous arrivez à trouver la part de vérité dans leurs croyances.

• Être enthousiaste compte pour 25 points de QI.

• Réclamez toujours une date de livraison. La date butoir pour remettre votre travail vous empêche de prétendre à l’ordinaire ou à l’extraordinaire. Puisqu’elle vous empêche de viser la perfection, elle vous contraint à trouver une façon d’être différent. La différence paie plus que la perfection.

• N’ayez pas peur de poser une question qui a l’air stupide. 99% du temps, tous les autres se posent la même question et sont trop gênés pour oser la poser.

• L’écoute active est un super pouvoir. Alors que vous écoutez une personne que vous aimez, demandez lui si elle a encore des choses à vous dire, et relancez la jusqu’à ce qu’elle ait pu vous dire tout ce qu’il y avait.

• Un bel objectif pour l’année qui vient est d’en apprendre suffisamment sur un domaine donné au point que, dans un an, vous ne puissiez pas croire à quel point vous étiez ignorant à ce sujet un an plus tôt.

• La gratitude est la vertu qui vous donnera accès à toutes les autres. Et c’est une qualité que vous pouvez développer.

• Inviter quelqu’un à déjeuner est toujours une bonne idée, et tellement facile à faire. C’est une excellente façon de traiter ses vieux amis, et de s’en faire de nouveaux.

• Méfiez-vous d’une colle multi-usages.

• Partager des moments de lecture avec vos enfants renforcera votre relation avec eux et stimulera leur imagination.

• N’utilisez jamais une carte de crédit pour acheter à crédit. La seule forme de crédit, ou de dette, qui soit acceptable est un emprunt dans le but d’acquérir quelque chose dont la valeur d’échange ne pourra probablement qu’augmenter avec le temps, comme une maison. La valeur d’échange de la plupart des choses diminue ou disparaît au moment même où vous les achetez. Ne vous endettez pas pour elles.

• Les professionnels sont justes des amateurs qui ont su élégamment rebondir après chaque erreur.

• Pour être crédibles, les affirmations extraordinaires requièrent toujours des preuves extraordinaires.

• Ne soyez pas la personne la plus intelligente dans la pièce. Passez du temps avec des gens plus intelligents que vous, et apprenez d’eux. Mieux encore, trouvez des personnes intelligentes qui ne seront pas d’accord avec vous.

• Règle de Trois en conversation : pour connaitre la raison véritable de quelque chose, demandez à une personne de préciser ce qu’elle vient de vous dire. Puis une nouvelle fois. Puis une fois de plus. La troisième réponse est proche de la vérité.

• Ne soyez pas la meilleure option. Soyez la seule.

• Tout le monde est timide. Les autres personnes attendent que vous vous présentiez à elles, elles attendent que vous leur envoyiez ce mail, que vous leur proposiez d’aller boire ce verre. Sautez le pas.

• Ne prenez pas personnellement une absence de réponse à vos sollicitations. Partez du principe que les autres sont comme vous : affairés, occupés, distraits. Réessayez un peu plus tard. Il est bluffant de constater comme un deuxième essai est souvent concluant.

• Tourner quelque chose en habitude consiste à en faire une action non négociable. Ainsi vous ne perdez plus d’énergie à décider si vous allez ou non le faire. Vous le faites. Les bonnes habitudes vont de la sincérité à un brossage de dents régulier.

• La diligence est un signe de respect.

• Lorsque vous êtes jeune, pendant 6 à 12 mois, dépensez le moins d’argent possible, possédez le moins de choses possible, nourrissez-vous de haricots et de riz en habitant dans une petite chambre ou sous une tente pour vous figurer ce à quoi ressemblerait réellement la pire situation dans laquelle vous pourriez vous retrouver un jour. Lorsque vous prendrez des risques dans le futur, vous ne craindrez plus le pire scénario possible.

• Faites-moi confiance : “Toutes les personnes qui…” n’existent pas.

• Plus vous vous intéresserez aux autres, plus ils vous trouveront intéressant. Pour être intéressant, soyez sincèrement intéressé.

• Maximiser votre générosité. Sur son lit de mort, personne n’a jamais regretté d’avoir trop donné.

• Pour faire quelque chose de bien, il suffit de le faire. Pour faire quelque chose de grand, il suffit de le refaire, puis de le refaire, et de le refaire. Le secret des choses bien faites est qu’elles ont été refaites encore et encore avant.

• “Traite les autres comme tu voudrais être traité”. C’est là la base de toutes les autres vertus.

• Quand vous avez enfin trouvé quelque chose chez vous après l’avoir longtemps cherché, ne le remettez pas à l’endroit où vous l’avez trouvé lorsque vous aurez fini de l’utiliser. Remettez le à l’endroit où vous avez regardé en premier.

• Épargner et investir sont deux bonne habitudes. De petits montants investis régulièrement et sans exception sur plusieurs décennies sont un chemin vers l’abondance.

• Faire des erreur est humain. Assumer ses erreurs est divin. Rien n’est plus respectable qu’une personne qui admet rapidement ses erreurs et qui prend les mesures nécessaires pour les corriger avec honnêteté. Si vous avez fauté, reconnaissez le. Il est stupéfiant de voir combien le fait d’assumer ses erreurs est une qualité estimée.

• N’allez jamais vous impliquer dans une guerre au sol en Asie.

• Vous pouvez être obsédé par le fait d’apporter de la valeur à vos utilisateurs / votre audience / vos clients, ou bien vous pouvez être obsédé par le fait de battre vos concurrents. Les deux approches fonctionnent, mais la première vous emmènera beaucoup plus loin.

• Soyez là. Soyez présent dans la durée. Une personne qui a réussi a dit un jour : 99% du succès réside dans le fait d’être là.

• Séparez les procédés de création et d’amélioration. Vous ne pouvez pas écrire et corriger en même temps, sculpter et polir en même temps, fabriquer et analyser en même temps. Si vous tentez de le faire, l’éditeur interrompt le créateur. Lorsque vous êtes en train d’inventer, ne soyez pas sélectif. Lorsque vous êtes en train d’esquisser, ne faites pas les calculs de structures. Quand vous êtes en train de gratter le premier brouillon, ne vous relisez pas tout de suite. Au commencement, l’esprit du concepteur doit être libéré du jugement.

• Si vous ne buvez jamais la tasse de temps à autre, c’est que vous naviguez trop près du bord.

• La vérité fondamentale la plus contre intuitive est certainement le fait que plus vous donnez, plus vous recevez. Comprendre cela est le début de la sagesse.

• Les amis valent plus que l’argent. Les amis sont capables de vous procurer tout ce que l’argent procure, en mieux. A beaucoup d’égards, un ami qui a un bateau est bien mieux que le fait de posséder son propre bateau.

• C’est vrai : il est difficile d’arnaquer quelqu’un d’honnête.

• 95% du temps, quand vous ne trouvez plus un objet, il se cache dans un rayon d’un mètre autour de sa dernière localisation connue. Cherchez dans ce périmètre autour de l’ensemble des localisations possibles et vous le trouverez.

• Vous êtes ce que vous faites. Pas ce que vous dites, pas ce en quoi vous croyez, pas la façon dont vous votez, mais ce à quoi vous consacrez votre temps.

• Si vous avez oublié d’amener un câble, un adaptateur ou un chargeur, ou bien si vous l’avez perdu, voyez avec la réception de l’hôtel. La plupart des hôtels ont désormais un tiroir rempli de connectiques que d’autres ont laissés chez eux avant vous. Il y aura probablement le modèle que vous cherchez, et on vous laissera quasiment toujours le garder après l’avoir emprunté.

• La haine n’affecte pas la personne qu’elle vise, seulement celle qui la ressent. Tenez vos rancunes à distance comme si c’était du poison.

• Il n’y a pas de limite à l’amélioration. Le talent est distribué inéquitablement, mais quel que soit votre niveau de départ, il n’y a pas de limite à votre possibilité de progresser.

• Soyez prêts : quand vous en serez à 90% de l’avancement d’un projet conséquent (une maison, un film, un événement, une application), achever les 10% restants requerra de votre part un temps et des efforts équivalents à ceux déployés pour les premiers 90%.

• Quand vous mourrez, vous n’emporterez rien avec vous, à l’exception de votre réputation.

• Bien avant d’être vieux, assistez à autant de funérailles que vous pourrez le supporter, et écoutez attentivement. Personne ne parle des accomplissements des défunts. La seule choses dont les gens se rappelleront à votre propos est le genre de personne que vous étiez alors que vous accomplissiez vos objectifs.

• Pour chaque dollar dépensé dans l’achat de quelque chose, attendez vous à en payer un de plus en réparation, maintenance ou évacuation.

• N’importe quelle réalisation commence par une fiction de ce qu’elle pourrait être. De fait, l’imagination est la plus grande force de l’humain, et une qualité que vous pouvez améliorer. C’est aussi la seule compétence qui pourra bénéficier de votre ignorance de ce que les autres savent déjà.

• Quand la crise et le désastre frappent à la porte, ne gâchez pas cette opportunité. Pas de problème à résoudre, pas de possibilité de progrès.

• Lorsque vous prenez des vacances, commencez votre itinéraire par les endroits les plus éloignés de la civilisation. Vous n’en apprécierez que plus le contraste avec votre environnement habituel, et le confort de la vie urbaine alors que votre séjour parviendra à son terme.

• Quand on vous propose de prendre un engagement dans le futur, demandez vous : est-ce que je saisirais cette opportunité s’il s’agissait de faire cela demain ? Ne faites de promesses que si ce dont il est question a bien passé ce filtre de l’immédiateté.

• N’allez jamais écrire dans un mail des choses sur les autres que vous n’assumeriez pas de leur dire face à face, parce qu’il est possible que ces personnes lisent ce message un jour ou l’autre.

• Si vous êtes désespérément à la recherche d’un travail, vous êtes juste un problème de plus pour votre employeur ; si vous êtes capable de résoudre certains des problèmes que votre employeur rencontre actuellement, vous êtes embauché. Pour être embauché, pensez comme votre employeur.

• L’Art réside dans ce que avez choisi de ne pas nous montrer.

• Acquérir des choses matérielles ne générera que très rarement de la satisfaction profonde. Acquérir de l’expérience, oui.

• Règle des Sept en recherche. Vous pouvez trouver n’importe quelle information si vous acceptez d’investiguer jusqu’à sept niveaux de connexion. Si la première personne que vous sollicitez n’a pas la réponse à votre interrogation, demandez lui à qui vous devriez aller poser votre question. Procédez identiquement jusqu’à rencontrer la personne qui saura vous éclairer. Si vous êtes prêt à remonter jusqu’au septième niveau de connexion, vous trouverez presque toujours la réponse à votre question.

• Comment vous excuser ? Rapidement. Spécifiquement. Sincèrement.

• Ne vous engagez jamais directement à faire quelque chose lors d’une première conversation téléphonique. Le caractère spontané d’un échange ou les offres limitées dans le temps sont des façons de neutraliser votre jugement.

• Quand quelqu’un se comporte mal avec vous, agissez comme s’il souffrait d’une maladie qui le rendrait haineux, grossier ou rude. Cela peut vous permettre d’éprouver de l’empathie plus facilement, ce qui vous aidera à désamorcer le conflit.

• Éliminez le superflus libère de l’espace pour vos vrais trésors.

• Vous ne voulez vraiment pas être célèbre. Lisez la biographie de n’importe quelle personne connue.

• L’expérience professionnelle est surévaluée. Embauchez d’abord les gens pour leurs aptitudes et formez les vous-mêmes aux compétences spécifiques. La plupart des réalisations véritablement remarquables sont l’oeuvre de personnes avec un regard neuf sur les choses.

• Des vacances + Un désastre = Une aventure.

• Quand arrive le moment d’acheter des outils : achetez d’abord les outils les moins chers que vous pourrez trouver. Investissez dans les outils que vous utilisez fréquemment. Si vous finissez par utiliser un outil pour accomplir un travail, achetez le meilleur modèle dans vos moyens.

• Apprenez à faire des siestes réparatrices de 20 minutes sans en avoir honte.

• Suivre la voie de votre bonheur est un conseil qui peut mener à la paralysie si vous n’avez pas conscience des sujets qui vous intéressent vraiment. Un meilleur conseil pour les plus jeunes serait probablement : “Cherchez à maîtriser un sujet en profondeur, n’importe lequel”. La maîtrise de ce sujet peut être un point de départ pour aller en explorer d’autres aspects afin de comprendre lesquels vous procurent la plus grande joie, et finir par découvrir la source de votre épanouissement, et de ce qui contribue à votre bonheur.

• D’ici un siècle, j’ai la conviction que presque tout ce que je tiens pour vrai aujourd’hui se révélera inexact, voir ridiculement faux. Je consacre beaucoup d’efforts à identifier dès aujourd’hui ce sur quoi je me trompe.

• Sur le long terme, ce sont les optimistes qui construisent notre futur. Être optimiste ne veut pas dire ignorer les nombreux problèmes que nous avons créés, mais imaginer comment nous allons améliorer nos capacités à les résoudre.

• L’univers tout entier conspire votre réussite dans votre dos. Il y parviendra encore mieux si vous embrassez à votre tour l’idée de pronoïa.

Afin d’être certain de vous apporter ce que vous recherchez, d’écrire du contenu toujours plus adapté à vos attentes, je voudrais mieux vous connaitre. Comprendre ce que vous cherchez à accomplir et les différentes questions qui peuvent être les vôtres.

C’est pour cela que je vous propose de répondre à trois questions en cliquant sur le lien ci-dessous. Cela vous prendra moins de cinq minutes, et me permettra de concevoir des articles qui répondent à vos interrogations les plus pressantes.

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc7ZXvYqsqqUD6_xPoW81BxFeWrpinGWyijF1Z5lGEh5pzMIw/viewform

C’est à vous de jouer, je vous laisse cliquer sur ce lien et me dire ce que je peux faire pour vous. J’ai hâte de découvrir vos retours et de répondre à vos questions.

Prenez soin de vous, et à mercredi prochain.

Découvrez mes autres articles :

Hey vous !

Oui vous :) Vous appréciez cet article ? N'hésitez pas à le partager avec un.e ami.e !